Faire des recherches sur l' Algérie



Voilà, une page de notre aventure de généalogistes est en train de se tourner, avec la numérisation de l'état civil des anciens départements français d'Algérie... Pour en savoir plus, je vous invite à découvrir : Le site du CAOM - Mouture dec.2004
Lors de la conception de mon site, j'écrivais :"Je ne veux pas, sur cette page, refaire le travail remarquable, réalisé depuis des années par les associations de Généalogie. La plupart d'entre elles ont édité des fascicules qui expliquent les archives qui ont été rapatriées, celles qui sont restées etc..
Si j'ai envisagé de vous réserver une page, c'est que je me suis rendue compte que de nombreux internautes ne sont pas adhérents à des associations.. que des messages parfois un peu saugrenus circulaient sur le net.. Je souhaite donc simplement vous faire part de ma petite expérience."
2003 a été pour nous, une année charnière...Merci à tous ceux qui ont permis qu'un tel travail arrive.
2005 s'ouvre devant nous.. Une promesse, les actes en ligne sur internet jusqu'en 1870-1880... Une incertitude : La suite du microfilmage en Algérie, promise pour janvier 2004 (!!!) redémarrera-t-elle ?

Peu probable, puisque les algériens ont réalisé leur propre numérisation, et là, sans oublier les actes cachés en 1974.


Liens avec les autres pages : Index    algérois    oranie    constantinois    fichiers spéciaux Jijel   tableau séries M

Si vous voulez sauter plus loin...:état civil    paroisses    Nantes    Les Mormons
Le CAOM : Aix en Provence    Maroc    


Vos recherches en Algérie - Mise à jour : 30/10/2016
Voici ce que j'avais écrit il y a quelques années dans un forum :



" 1) ETAT CIVIL : Aucun ou presque aucun registre n’a franchi la Méditerranée :

- De 1962 à 1967 le service de l’état Civil des étrangers a servi de boîte aux lettres entre vos communes d’origine et Nantes, ce qui explique que à cette époque, nous avons reçu des actes originaux, parfois moins vite que ceux venus directement d’Algérie.
- 1967 : Premier microfilmage : en France, dans le calme, mais hélas.. vite arrêté ! (dans mes relevés si vous voyez 8200 c'est le 1er relevé, si vous voyez 2/800 c'est le 2ème)
- 1974 : Deuxième microfilmage, en rade du port d’Alger, dans les soutes d’un bateau.. Avec les officiels qui obligeaient les microfilmeurs à cacher les actes qui leur paraissaient avoir des consonances «arabes ». Tant pis s’ils cachaient de vrais « français ». Microfilmage arrêté comme le premier, brutalement, sans raison, laissant de nombreux trous..
- Ces microfilms étaient à Nantes : sorte de super consulat des français nés à l’étranger. Vous pouvez voir le bureau : microfilms

Un certain nombre de microfilms ont été transférés à Aix au CAOM (Centre des Archives d’outre-mer) 29,Chemin du moulin Detesta : caom.aix@culture.fr ), mais en ce qui concerne les villages : sur le même microfilm, les actes vont de la création du village jusqu’en 1962 ; il faudra donc attendre 2062 pour un transfert.
- Aucun microfilm n'a été transféré depuis au moins trois ans. L'optique est la numérisation totale en fin de 2003, disponible à Aix.    retour
- En aucun cas, on ne peut annoncer : "les actes de plus de 100 ans sont à Aix, ceux de moins de 100 ans sont à Nantes"
-..! Et pourtant, vous risquez de recevoir, même des services officiels un tel message..! -
Pour plus de renseignements sur le CAOM :Plan d'accès. et aussi un bref aperçu du : Contenu du CAOM.

La Numérisation est en route, pour un accès direct :

        Pour rechercher les autres bases : IREL Instrument de recherches en ligne


01/01/2010 : Les premières années de l'EC de la ville d'ORAN n'ont pas été microfilmées ; une généalogiste, Dominique, nous indique la piste qu'elle a du suivre :
Pour les actes de plus de 100 ans il faut écrire aux archives : Archives de la Wilaya d'Oran - Bd. colonel A. Benabderrazek - BP 12008 - 31030 ORAN - ALGERIE -
Mais, font-ils les recherches ?

Les ARCHIVES consulaires de La Courneuve :
Cliquez pour ouvrir


Les Mormons et l'Algérie : Contrairement à ce que je lis dans les messages qui me viennent de l'étranger, les Mormons n'ont aucun document "personnel" sur l'Algérie. Ils ont sans doute eu un accord avec le CAOM et proposent à leurs visiteurs entre autres, le microfilm des tables décennales de l'Algérois qui s'arrête en 1882.
C'est parce que ce document s'arrêtait à cette date, que nous avons eu les autorisations de la CNIL, pour continuer les tables au-delà, et du coup corriger les nombreuses erreurs ou omissions de cette table. Je crois qu'ils ont aussi les recensements, mais n'en suis pas sûre.
Comment avoir les microfilms d'Aix si l'on habite loin ?
Si vous habitez en France, vous pouvez faire venir les microfilms d'Aix, dans vos archives départementales, ou municipales, en envoyant de quoi les transporter : emballages, enveloppes pour correspondance etc.. renseignez-vous à Aix.
Mais ces microfilms étant maintenant en ligne sur le net, cela n'est plus franchement intéressant.
   retour

2) PAROISSES CATHOLIQUES : ATTENTION aucun acte d'état civil, de notaire, d'adoption d'enfants, aucun registre d'écoles privées et autres dans les documents rapatriés en France.
Par ailleurs la deuxième collection, plus complète est dans les évêchés d'Algérie. Pour régler des successions, c'est là que vous devez vous adresser. L’Archevêché d’Alger avait eu la bonne idée d’expédier la majeure partie d’une des deux collections en sa possession des actes paroissiaux, en France.

Oran a fait de même, voir ci-dessous. Mais, Evêché d'Oran 2 Rue Saad Ben REBBI 31007-ORAN EL MAQQARI ALGERIE
Pendant un couple d'années, l'évêché d'Oran ne répondait plus. Ils ont rétabli leur service de recherches : leurs tarifs ont apparemment changé, mais toujours en € à verser sur leur compte en France. (Pensez au clergé obligé de se faire soigner, par exemple.)

Constantine a envoyé une de ses collections en France, mais celle-ci s'arrête en 1962 l’autre est à Constantine. Pour des actes d'après 1962, adressez-vous à
Evêché de Constantine BP24B 25002 CONSTANTINE COUDIAT ALGERIE
- mail: Cliquez pour leur écrire
Fax : 00 213 31 92 32 21
En France : À partir du jeudi 1er janvier 2015, le diocèse de Constantine et Hippone (Algérie) confie la gestion de ses registres paroissiaux (années 1830-1962) aux Sœurs de la Visitation de Tarascon (Bouches-du-Rhône) pour répondre aux demandes de recherches généalogiques.
Les demandes de copies d'actes pour la généalogie sont à adresser par courrier postal à :
Monastère de la Visitation - Archives de Constantine - 1, boulevard Joseph Desanat 13150 TARASCON
ou par courriel à : archivesconstantinevisitation13@orange.fr

Pour délivrance d'un acte que l'on vous demande pour une action d'église ou un sacrement, si cet acte est antérieur à 1962, écrivez aux soeurs.

d'Oran : Les Archives diocésaines d'Oran sont rapatriées à Taulignan chez les Dominicaines : au Monastère de la Clarté Notre Dame 26770 Taulignan - ou par courriel : archives.oran26@orange.fr
Liste des paroisses d'ORAN-VILLE:
-Cathédrale du Sacré-Coeur
-Ancienne Cathédrale St Louis
-Saint André
-Saint-Esprit
-Eckmühl : Sacré Coeur
-Saint Eugène : Notre Dame d'Oran
-Gambetta : St Paul
-Delmonte : Notre Dame de la Miséricorde
-Boulanger : Notre Dame de Lourdes
-Cité Petit : Notre Dame auxiliatrice
-Saint Hubert: Notre Dame du travail
-Medioni : Notre Dame de Fatima
-Cité Douanière: Sainte-Marie, Sainte Eugénie
-HLM Gambetta : Notre Dame de Bon-Accueil
-Hôpital civil

 


La collection d’Alger se trouve chez les Clarisses de Nîmes : 34 Rue de Brunschwick 30000-NIMES.
Par courriel : archives.clarisses-nimes@orange.fr Attention, les registres paroissiaux ne concernent que les catholiques et les sépultures ne sont pas très fiables. Si la paroisse est manquante dans la collection de Nîmes, écrivez à Nîmes qui transmettra votre demande à l'évêché :
Evêché d'Alger - Archives- 15 Rue Khelifa BOUKHALFA 6 16000 ALGER GARE ALGERIE
Si vous faites appel à ces sources, envisagez une rétribution. 10 € l'acte - 10 € environ par heure de recherches soit infructueuses, soit donnant des collatéraux.
Ce sont des archives privées qui n'ont pas ou peu de subventions de l'état ou de l'église, et qui doivent envisager sans cesse des mesures de conservation de ce patrimoine - PAR EXEMPLE NUMERISATION pour éviter les photocopies qui abimaient les reliures et font palir encore plus l'encre.
Soyez le plus précis possible : sur Alger plus de 20 paroisses avant 1962.
retour  des pages spéciales pour mieux connaître les Clarisses de Nîmes : cliquez


MAROC : Un correspondant internaute vient de me communiquer un renseignement très intéressant, et un site qui marche très bien... Nous avons tellement de difficultés à faire des recherches dans le Maghreb, que je trouve fort intéressante cette initiative.. Pourquoi ne ferait-on pas quelque chose d'équivalent ailleurs ?
- Vous pouvez accéder à tous les noms des personnes inhumées xiviles et militaires dans les cimetières de Rabat, Kénitra, Salé et Souk el Arba. Il est fait mention également de l'emplacement précis et l'état de la sépulture. Et pour plus amples informations, vous pouvez écrire au Consulat de France à Rabat.Voici le site : cliquez.
Les militaires non musulmans du cimetière de Kenitra ont été transférés il y a quelques années dans le carré militaire du cimetière de Ben-M'Sick à Casablanca. Il s'agissait pour un certain nombre d'entre eux de victimes de l'opération TORCH en novembre 1942
En ce qui concerne les cimetières juifs, je vous signale les liens suivants :
*Cimetière juif d'Agadir* cliquez
Cimetière juif de Casablanca* cliquez
Cimetière juif de Marrakech* cliquez
Archives paroissiales : c'est l'Archevêché de RABAT qui a les ARCHIVES. Faire les demandes par courrier :
ARCHEVECHE DE RABAT
Services des Archives
1, rue Hadj Mohamed Riffai
BP 258 RP - 10001 RABAT MAROC
Cela coûtait 5 € à régler à réception du courrier.
Les tarifs et conditions de 2011 sont sans doute présentés sur le site : Cliquez.
Tel : 00.212.5.3770.92.39 ou 037 70 92 39
Fax : 00.212.5.37.70.62.82 ou 037 70 62 82
Vous pouvez leur écrire : archev.rabat@wanadoo.net.ma

MINORQUE - Janvier 2005 Du Dr . CAMACHO, sur la liste PN : "Le nouveau responsable des archives paroissiales de Minorque est:
Padre SEGUI-DE-VIDAL
Bisbe Torres 8
07760 CIUTADELLA de MENORCA
Je ne sais pas s'il parle français ! Le coût d'une recherche était défini (par son prédécesseur) à chaque envoi de relevés. Je ne connais pas les pratiques du Padre SEGUI."
Autre renseignement : Evêché de minorque, traduction : Bisbat de Menorca
Carrer de Ca'l Bisbe, 8
07760 Ciutadella de Menorca - SPAIN
A vous de choisir...

Page mise à jour le 15/07/2010 - avertissez nous si un lien ne fonctionne plus.
retour